Juliette Greco

Paris Canaille
(Paroles et musique: Léo Ferré)
 
Paris marlou
Aux yeux de fille
Ton air filou
Tes vieillís guenilles
Et tes gueulantís
Accordéon
Ça fait pas dírentís
Mais cíest si bon...
Tes gigolos
Te déshabillent
Sous le métro
De la Bastille
Pour se saouler
À tes jupons
Ça fait gueuler
Mais cíest si bon...
Brins de lilas,
Fleur de Pantin,
Ça fait des tas
De pítits tapins
Qui font merveille
En toutí saison
Ça fait dílíoseille
Et cíest si bon...
Dédé la Croix,
Bébert díAnvers
Ça fait des mois
Quíy sont au vert
Alors ces damís
Sífont uní raison
A sífont bigamís
Et cíest si bon...

Paris bandit
Aux mains qui glissent
Tías pas díamis
Dans la police
Dans ton corsage
De néon
Tu níes pas sage
Mais cíest si bon...
Hold-up savants
Pour la chronique
Tractions avant
Pour la tactique
Un pítit coup sec
Dans lídiapason
Rangí tes kopecks
Sinon tíes bon...
À la la une
À la la deux
Filí-moi trois thunes
Jíte verrai mieux
La toutí dernierí
Des éditions
Tíes en galèrí
Mais cíest si bon...
À la la der
À la la rien
Tíes un gangster
À la mie dípain
Faut être adroit
Pour fairí carton
La prochainí fois
Tu síras pítêtí bon...

 Paris jíai bu
À la voix grise
Le long des rues
Tu vocalises
Y a pas díespoir
Dans tes haillons
Seulíment lítrottoir
Mais cíest si bon...
Tes vagabonds
Te font des scènes
Mais sous tes ponts
Coule la Seine
Pour la romance
À allusion
Y a dílíaffluence
Mais cíest si bon...
Mômís égarées
Dans les faubourgs
Prairie pavée
Où poussí líamour
Ça pousse encore
À la maison
On a eu tort
Mais cíest si bon...
Regards perdus
Dans le ruisseau
Où va la rue
Comme un bateau
Ça tangue un peu
Dans líentrepont
Cíest laborieux
Mais cíest si bon...
Paris flonflon
Tías líâme en fête
Et des millions
Pour tes poètes
Quelques centimes
À ma chanson
Ça fait la rime
Et cíest si bon...
Paris je prends
Au coeur de pierre
Un comptí courant
Des bellís manières
Un coup díchapeau
À líoccasion
Il faut cíqui faut
Mais cíest si bon...
Des sociétés
Très anonymes
Un député
Que líon estime
Un pítit manníquin
En confection
Cíest pas líbaisí-main
Mais cíest si bon...
Passí la monnaie
Vílà du clinquant
Un coup dírabais
And gentleman
Un carnet díchèque
Sans provision
Faut faire avec
Mais cíest si bon...
Un pítit Faubourg-
Saint-Honoré
Trois petits fours
Et je míen vais
Surprisí-partie
Surprisí-restons
On est surpris
Mais cíest si bon...


Dans la rue des Blancs-Manteaux

(Paroles: Jean-Paul Sartre; musique: Joseph Kosma)

Dans la rue des Blancs-Manteaux
Ils ont élevé des tréteaux
Et mis du son dans un seau
Et cíétait un échafaud
Dans la rue des Blancs-Manteaux

Dans la rue des Blancs-Manteaux
Le bourreau síest levé tôt
Cíest quíil avait du boulot
Faut quíil coupe des généraux
Des évêques, des amiraux,
Dans la rue des Blancs-Manteaux

Dans la rue des Blancs-Manteaux
Sont vínues des dames comme il faut
Avec de beaux affûtiaux
Mais la tête leur físait défaut
Elle avait roulé díson haut
La tête avec le chapeau
Dans líruisseau des Blancs-Manteaux
 


PARLEZ-MOI Dí AMOUR

(Jean Lenoir)

 *refrain*
Parlez-moi dí amour
Redites-moi des choses tendres
Votre beau discours
Mon coeur ní est pas las de lí entendre
Pourvu que toujours
Vous répétiez ces mots suprêmes
Je vous aime

 *1er couplet*
Vous savez bien
Que dans le fond je ní en crois rien
Mais cependant je veux encore
Écouter ce mot que jí adore
Votre voix aux sons caressants
Qui le murmure en frémissant
Me berce de sa belle histoire
Et malgré moi je veux y croire

 *2e couplet*
Il est si doux
Mon cher trésor, dí être un peu fou
La vie est parfois trop amère
Si lí on ne croit pas aux chimères
Le chagrin est vite apaisé
Et se console dí un baiser
Du coeur on guérit la blessure
Par un serment qui le rassure



 
visiteurs pour cette page depuis le 21/09/97