Make your own free website on Tripod.com
Jean-Louis Aubert

Un grand merci à Marie pour tous ces textes


LE JOUR SE LEVE ENCORE
 
Quand tu n'y crois plus, que tout est perdu
Quand trompé, déçu, meurtri
Quand assis par terre, plus rien pouvoir faire
Tout seul, dans ton désert
Quand mal, trop mal, on marches à genoux
Quand sourds les hommes n'entendent plus le cri des hommes
 
Tu verras, l'aube revient quand même
Tu verras, le jour se lève encore
Même si tu  ne crois plus à l'aurore
Tu verras, le jour se lève encore
Le jour se lève encore
 
La terre saigne ses blessures
Sous l'avion qui crache la mort
Quand l'homme chacal tire à bout portant
Sur l'enfant qui rêve, ou qui dort
Quand mal, trop mal, tu voudrais larguer
Larguer, tout larguer
Quand la folie des hommes nous mène à l'horreur
Nous mène au dégoût
 
N'oublies pas, l'aube revient quand même
Même pâle, le jour se lève encore
Etonné, on reprend le corps à corps
Allons-y puisque le jour se lève encore
Le jour se lève encore
 
Suivons les rivières, gardons les torrents
Restons en colère, soyons vigilants
Même si tout semble fini
N'oublions jamais qu'au bout d'une nuit
Qu'au bout de la nuit, qu'au bout de la nuit
 
Doucement, l'aube revient quand même
Même pâle, le jour se lève encore
, étonné, on reprend le corps à corps
Continues, le soleil se lève encore
Tu verras, le jour se lève encore
Tu verras, le jour se lève encore
Même si tu ne crois plus à l'aurore
Tu verras, le jour se lève encore
Le jour se lève encore
Le jour se lève encore
Le jour se lève encore
Encore
Encore...

TEMPS A NOUVEAU
 
Puisque les dauphins sont des rois
Tout seul le silence s'impose
Puisqu'il revient à qui de droit
De tenter les métamorphoses
Puisque les révolutions
Se font maintenant à la maison
Et que lorsque le monde implose
Ce n'est qu'une nouvelle émission, émission
 
R : Il est temps à nouveau, oh temps à nouveau
De prendre le souffle nouveau
Il est temps à nouveau, oh temps à nouveau
De nous jeter à l'eau
 
Puisque ce n'est plus qu'un système
Et sa police américaine
De monde meilleur on ne parle plus
Tout juste sauver celui là, celui là
 
Refrain  bis
 
Puisque je suis mon aquarium
Moi le poison, moi le poisson
Changé en homme
 
Refrain
Oh temps à nouveau (bis)
De prendre le souffle nouveau
Il est temps à nouveau
Oh temps à nouveau
De nous jeter à l'eau
Eh
 
Choeur : Beau temps pour se jeter à l'eau
 
Oh temps à nouveau
Temps à nouveau (ter)
De nous jeter à l'eau...
 
 
PLATRE ET CIMENT
 
Encore un jour où ils vont m'faire
Encore un jour où vont m'faire faire
Encore un jour où ils vont s'faire
Plâtre et ciment!
Encore un matin en béton
Où je me réveille à tâtons
Qu'est ce tu fabriques me demande-t-on
Plâtre et ciment
J'remplis doucement mes alvéoles
Je suis mon propre maçon
Et franchement quand j'en ai ras le bol
Plâtre et ciment!
 
Encore un trou que tu vas m'faire
Par lequel j'aurais toujours mal
Un trou d'amour que t'as rouvert
Plâtre et ciment!
Encore un jour où toi partir
Encore un jour où moi partir
Encore un jour à reconstruire
Plâtre et ciment!
J'remplis doucement mes alvéoles
Je suis mon propre maçon
Et franchement quand j'en ai ras le bol
Plâtre et ciment!
 
Et puisqu'il faut déménager
Déménageons et construisons
Cette carapace de tortue
Qui m'change en statue et qui m'tue
Arrrgh!
 
Encore des plâtres à essuyer
Encore des brèches à colmater
Du matériau, il nous en faut
Plâtre et ciment!
Encore des larmes à éponger
Encore de la sueur à couler
Mais pleure pas au d'ssus du mortier
Plâtre et ciment!
 
Encore un jour où ils vont m'faire
Encore un jour où vont m'faire faire
Encore un jour pour m'faire faire faire
Encore un jour où ils vont s'faire
Plâtre et ciment!
Mais pleure pas au d'ssus du mortier!
Plâtre et ciment!
 
LOCATAIRE
 
Je sais que tu te sens pris par les choses et le temps
Je vois que tu as fermé les yeux maintenant
Pour une fuite en avant
Tu as pris ton parti, tu pares au plus pressé
        Au plus pressé
 
Je sais que l'on va rire
Je sais qu'on va pleurer
Je sais qu'il faudra moins nous abîmer
Je sais qu'il faudra moins l'abîmer
 
Tu peux vivre de ce côté
Tu peux vivre de l'autre côté
Tu peux courir aussi vite que tu peux
Tu n'pourras t'arracher à la fin de ce millénaire
        Locataire - Locataire
 
Protégeons la vie qui nous a portés jusqu'ici
Je te laisse le cynisme, moi je n'ai plus envie
Le temps n'est pas le maître
Le temps est kilomètre
Le temps des années lumières, des année mystère
Particule ridicule
 
Je sais que l'on va rire
Je sais qu'on va pleurer
Je sais qu'il faudra moins nous abîmer
Je sais qu'il faudra moins l'abîmer
 
Tu peux dire j'en ai assez
Tu peux dire j'en ai pas assez
Tu peux rêver aussi loin que tu peux
Tu n'pourras t'arracher à ce bon vieux caillou vert
        Locataire !  Dieu soit loué
 
SOLO
 
Tu peux rire de ce côté
Tout casser de l'autre côté
Tu peux rêver aussi loin que tu peux
Tu n'pourras t'arracher à ce bon vieux caillou vert
 
Naître de ce côté
Tu peux naître de l'autre côté
Tu peux tenter d'oublier aussi fort que tu peux
Que notre unique bien c'est la terre perdue dans l'univers
 
De ce côté...de l'autre côté
Tu peux tenter d'oublier aussi fort que tu peux
Que notre unique bien c'est la terre ...BLEU - BLANC - VERT §
Locataire ! Dieu soit loué ! LOCA- TERRE !

VOILA C'EST FINI
 
Voilà, c'est fini
On a tant ramassé les mêmes théories
On a tellement tiré chacun de nôtre côté
Que voilà c'est fini
Trouve un autre rocher petite huître perlée
Ne laisse pas trop couler de temps sous ton p'tit nez
Car c'est fini...c'est fini
 
Voilà, c'est fini
On va pas s'dire au revoir comme sur le quai d'une gare
J'te dis seulement bonjours et fais gaffe à l'amour
Voilà, c'est fini
Aujourd'hui ou demain c'est l'moment ou jamais
Peut être après demain je te retrouverai
Mais c'est fini...hum, c'est fini
 
J'ai fini par me dire qu'on éviterai le pire
Qu'il fallait mieux couper plutôt que déchirer...
J'ai fini par me dire que p't'être on va guérie
Et que même si c'est non, et que même si c'est con
Tous les deux nous savons que de toutes façons...
 
Voilà, c'est fini
Ne sois jamais amère, reste toujours sincère
T'as eu c'que t'as voulu, même si t'as pas voulu c'que t'as eu
 
Voilà, c'est fini
Nos deux mains se desserrent de s'être trop serrées
La foule nous emporte chacun de nôtre côté
C'est fini...hum c'est fini
 
Voilà, c'est fini
Je ne vois plus au loin que ta chevelure nuit
Même si je m'aperçois que c'est encore moi qui te suis
 
C'est fini...hum, c'est fini
 
A...dieu
 
 
ENTENDS MOI
 
Je t'appelle dans les forêts du silence
Je t'appelle dans les tocsins et les transes
Je t'appelle dans la jungle des pensées
Qui ne font qu'une mais qui le sait
 
Je t'appelle au delà du vide
Là ou tout pourrait recommencer
Je t'appelle loin de tout le sordide
Au-delà des non-dits des non-dits
 
Refrain : Entends-moi car ma bouche est un cri
             Entends-moi si tu sais où je suis
             Entends-moi SOS à la vie lancé à l'infini
             A l'infini Entends-moi
 
Je t'appelle sur les ondes invisibles et magiques
Où se règlent d'autres guerre à prix modiques
Je t'appelle où il m'est interdit de vivre ta différence
Je t'appelle derrière la fenêtre de mas yeux
Oh j'étouffe de n'être que moi-même
Je t'appelle montre moi d'autres cieux
Et si tu ne peux rien faire condamne moi à l'enfer
 
Mais...
Refrain
Entends moi (bis)
Et ce cri c'est la vie lancée à l'infini
A l'infini Yeah
 
Je t'appelle au delà du vide
Là où tout pourrait recommencer
Je t'appelle loin de tout le sordide
Au delà des non dits
 
Je t'appelle c'est l'unique but
Je t'appelle c'est la raison d'être
Je t'appelle et toi, seul peut me porter
au-delà de moi-même, de moi-même
 
Refrain
Entends moi...
SOS à la vie lancé à l'infinie
A l'infini (bis) Entends moi...
Je sais ce que je dis
Entends moi


OCEAN
 
Comment puis-je te dire ce que je peux sentir
Comment puis-je te dire comment le faire sortir
Pourquoi définir ce qu'on veut infinir
Comment ne pas finir sans se départir
 
Refrain : Un océan de mots, un océan de pensées
             Un océan de mots, un océan de trop
             Dans lequel je me noie
 
Ne cherche pas a tant à soulever laisse la poussière à tes pieds
Ne cherche pas à souffrir dans les images noyées
Comment surfer la vague sans rester dans le net
Même noyé dans le vague essayé d'être honnête
 
Refrain
Dans lequel je me vois
Hum...
 
Dans un dernier soupir la force de sourire
Dans un dernier soupir la force d'en sourire
Dans un dernier soupir la force...

 

visiteurs pour cette page depuis le 21/09/97